Rechercher un placement

Actualités Patrimoniales

Une promesse de campagne tenue mérite de s’y attarder. Le prélèvement à la source est voté et rentre en vigueur au 1er janvier 2019. L’administration fiscale a adressé au contribuable un tutoriel en ligne très pédagogique.

Comme vous le savez, pour éviter de payer en 2019 les impôts dus au titre de 2018 et 2019, la loi neutralise l’année 2018... C’est la fameuse année blanche.

Les habitudes des contribuables ne seront cependant pas profondément bouleversées. Ils déclareront en mai 2019 leurs revenus de l'année 2018. L’avis d’imposition sera adressé en septembre 2019 avec les mêmes règles de calcul fiscal. Afin d'éviter une doible imposition sur les revenus 2018 dits « habituels », le mécanisme du « Crédit d'Impôt de Modernisation du Recouvrement » - CIMR sera instauré. Attention, les autres revenus dits « exceptionnels » seront taxés.

Pour les cigales, les premiers jours de l’année pourraient être surprenants… Le vrai changement sera en 2019 sur les revenus ou retraites encaissés chaque mois. Il en manquera un peu car ils auront été allégés de l’impôt. Renforcer sa trésorerie en 2018 sera salutaire…

Une inquiétude est vite apparue pour tous les contribuables qui ont réalisé ces derniers mois ou années des investissements pour réduire la fiscalité de leur revenus fonciers ou de leur impôt sur le revenu.

Vous pouvez continuer à effectuer des dons en 2018. Vous bénéficierez d’un crédit d’impôt en 2019. Si vous faites garder vos enfants ou que vous avez recours au service d’une personne à domicile, là encore la dépense engagée en 2018 se transformera en crédit d’impôt en 2019 pour tous les contribuables. Celui-ci sera payé en deux fois : Vous percevrez un premier acompte au premier trimestre 2019 ; le solde sera réglé en septembre de la même année.

Bonne nouvelle, pour toutes les opérations qui génèrent une réduction d’impôt. Non seulement l’impôt 2018 ne sera pas dû, mais en plus, en septembre 2019, le montant de la réduction normalement applicable, sera restituée au contribuable, comme le serait un crédit d’impôt. Ainsi les investisseurs dans les dispositifs Scellier, Duflot, Pinel, ou Malraux ne seront pas lésés. Ce dernier est particulièrement intéressant pour les investissements réalisés en 2018 grâce au crédit d’impôt remboursable.

Les dépenses visant à réduire la fiscalité des revenus fonciers est plus complexe. En fonction des cas, la déductibilité des travaux réalisés en 2018 pourrait être avantageuse ou pas du tout. Tout dépendra des trois éléments suivants :

  • Le montant effectif des revenus fonciers perçus,
  • Le montant total des travaux réalisés en 2018,
  • L'existence eventuelle de revenus exeptionels en 2018

Il sera donc important d’étudier chaque situation isolément avant toute prise de décision

Imprimer l'article
Share This