Rechercher un placement

Actualités Patrimoniales

L’immobilier est un marché saisonnier. En fonction du mois de l’année, le volume de transaction et les prix n’évoluent pas de la même manière.

C’est généralement au printemps que le marché de l’immobilier connaît une accélération de son activité. Afin de commencer la nouvelle année scolaire en toute sérénité la plupart des familles avec enfants privilégient une signature du compromis de vente entre avril et juin. On a ainsi un pic du nombre de transactions officialisées durant l’été. Il faut également noter l’effet du printemps et du retour des beaux jours après l’hiver. Cela influence le moral des ménages et les incite à concrétiser des projets mis en “stand by” durant les mois d’hiver.

En comparaison avec le deuxième trimestre qui compte les mois les plus propices en ce qui concerne le nombre de transactions, nous avons le premier et dernier trimestre pendant lesquels le nombre de ventes sombre dans un rythme ralenti. Avec les enfants qui ont repris l’année scolaire au troisième trimestre et le retour de la grisaille au quatrième trimestre, les acquéreurs potentiels mettent en attente leur projet immobilier.

Qu’en est-il des prix? Les variations du nombre de transactions ont-elles un effet sur les prix? Lorsqu’il y a une demande plus importante que l’offre, cela favorise la concurrence entre eux. Cette tension se traduit forcément dans une augmentation des prix ou une marge moins importante de négociation. A l’inverse, les acquéreurs à la recherche d’une bonne affaire devraient logiquement s'annoncer durant le 4ème trimestre quand le marché commence à marquer le pas.

Qu’en est-il des investisseurs? C’est la déclaration d'impôts qui incite pas mal d'investisseurs à mettre en place un projet d'investissement de défiscalisation. La plupart attendent la fin de vacances et donc la rentrée scolaire pour passer à l’acte.

Vous l’aurez donc compris au regard de votre situation, il y a des moments de l’année qui vous sont fructueux et d’autres moins. A vous d’exploiter cela pour vendre ou acheter au meilleur prix. Pour votre achat, il vaut mieux s’activer et tenter de belles négociations dès que le marché commence à marquer le pas. Vous aurez ainsi moins de concurrence et plus d’écoute de la part des vendeurs. Par contre, si vous voulez mettre un bien en vente, vous trouverez plus facilement un acquéreur au printemps à un prix plus intéressant. Vous devez tout mettre en œuvre pour réussir votre vente à ce moment-là de l’année car une fois l’été passé, il sera plus difficile de vendre étant donné qu’il y aura moins d’acquéreurs en recherche active.

Imprimer l'article
Share This