Rechercher un placement

Actualités Patrimoniales

L’amiante ou asbeste, est un terme désignant certains minéraux à texture fibreuse qui sont invisibles dans les poussières de l’atmosphère. Il a été utilisé dans l’industrie à partir de la fin du 19ème siècle du fait de ses nombreux avantages : résistance au feu, aux agressions électriques et chimiques, à la tension ainsi que pour son coût peu élevé. On retrouve donc les fibres d’amiante dans de nombreux calorifugeages, flocages, colles, peintures, plaques ainsi que des produits en ciment. En France, l’amiante a été interdit à partir de 1997. D’autres pays comme l’Inde, la Chine, le Vietnam, l’Indonésie ainsi que la Russie continuent à importer/produire de l’amiante.

L’amiante a été massivement utilisé dans le secteur du BTP avec un pic dans les années 70. Nombreux sont les bâtiments qui contiennent encore aujourd’hui de l’amiante. Afin de protéger au mieux les travailleurs, un arrêté a été publié le 18 juillet 2019, contraignant les donneurs d’ordre, maîtres d’ouvrage ou propriétaires d’immeuble d'effectuer un “repérage de l’amiante” pour évaluer la présence d’amiante sur les chantiers, avant de réaliser des travaux.

Le Repérage de l’amiante avant travaux (RAAT) est nécessaire avant la réalisation de travaux sur des matériaux, des équipements ou des articles susceptibles de provoquer l'émission de fibres d’amiante. Les matériaux susceptibles de contenir de l’amiante sont considérables, notamment les appuis de fenêtres, les plaques murales, l’isolation de tuyauterie, carrelage, toiture, joints, enduits, …

Pour les particuliers, cet arrêté peut sembler contraignant car il entraînera un coût financier et il s’agit d’une énième attestation supplémentaire. Mais l’Etat espère inciter les propriétaires à se débarrasser de l’amiante plus rapidement afin de libérer la France de ces fibres assassines qui sont la deuxième cause de maladies professionnelles.

Ne risquez surtout pas d’omettre de réaliser un tel diagnostic. Une amende maximale de 9 000 € est prévue, si vous ne réalisez pas le repérage d’amiante, en amont de travaux.

Imprimer l'article
Share This